Endométriose et vie de couple : comment dialoguer ?

Endométriose et vie de couple : comment dialoguer ?

Couple qui souffre de l'endométriose

Votre vie de couple subit les conséquences de l’endométriose et vous vous demandez comment dialoguer avec votre partenaire ? Dans ce cas, découvrez les points essentiels qui permettent de poser des mots sur ses émotions. 

Les femmes atteintes d’endométriose sont trop souvent seules face à leur mal-être. La vie d’une endogirl est un challenge quotidien qui demande une force de caractère à toute épreuve. Par conséquent, il est important d’avoir le soutien de son.sa partenaire. 

Les conséquences de l’endométriose sur la vie de couple

L’endométriose touche 1 femme sur 10 en France et pourtant, cette maladie inflammatoire est encore méconnue. Sa prise en charge est aléatoire et les conséquences qui découlent de l’endométriose sur la vie de couple peuvent être dévastatrices. En 2020, l’association EndoFrance a diffusé les résultats d’une grande enquête qu’elle a mené en partenariat avec le laboratoire Gedeon-Richter et l’IPSOS

L’objectif de l’enquête Endovie était de dévoiler les conséquences de l’endométriose sur la vie des femmes. 1557 patientes atteintes d’endométriose se sont portées volontaires. 100 conjoints ont apporté leur témoignage pour partager leur expérience de vie. 

De plus, 1 004 français de plus de 18 ans issus du grand public se sont aussi joints à l’enquête Endovie, afin d’apporter un regard extérieur sur la maladie. Les thèmes abordés portaient sur le parcours de soins et la qualité de vie des patientes, les connaissances du grand public sur l’endométriose et sur sa prise en charge. 

La conclusion de l’enquête Endovie est que 8 conjoints sur 10 sont à l’aise pour parler de l’endométriose avec leur endogirl. Par ailleurs, il ressort que le sujet de l’endométriose n’est abordé qu’une fois par mois ou moins pour 64 % des conjoints. C’est beaucoup trop peu !

Douleurs physiques de l’endométriose : quelles conséquences sur la vie de couple ?

Il faut en moyenne 7 ans pour que le diagnostic de l’endométriose soit posé. C’est trop long. D’autre part, une femme atteinte d’endométriose doit vivre avec des douleurs physiques, une fatigue chronique, sans parler des douleurs pendant les rapports sexuels et les règles très douloureuses. Alors oui, une endogirl qui souffre a le droit de ne pas être au top et de faire la gueule, ça fait du bien. 

La personne la plus à même de comprendre ce que vous ressentez est celle qui partage votre vie. Votre partenaire perçoit votre mal-être et il.elle est face à vos émotions. Vous sentez que la situation le.la dépasse ? Il.elle a peut-être simplement besoin d’être guidé.e. L’endométriose est une maladie qui n’est pas facile à gérer. 

N’hésitez pas à lui faire part de vos doutes, de vos craintes et non, vous n’êtes pas un boulet pour votre conjoint.e  ! Vous avez le droit d’être heureuse et votre couple a besoin de cette liberté d’expression sans tabou pour devenir plus fort.

Douleurs physiques causées par l'endométriose

Les conséquences des souffrances psychologiques de l’endométriose sur la vie de couple

Une endogirl peut ressentir des souffrances psychologiques, ce qui est tout à fait normal. Chaque femme est unique et nous exprimons toutes nos émotions différemment. Il faut apprendre à jongler avec les humeurs de ses hormones, son poids qui joue au Yoyo, et ce n’est qu’un mince échantillon du quotidien d’une endogirl. Votre conjoint.e doit être conscient.e de ce que vous vivez chaque jour. Il est important qu’il.elle ne sous-estime pas vos souffrances psychologiques face à l’endométriose

Quand l’amour est fort et que le physique ne suit pas, il est parfois difficile de réussir à éprouver du plaisir et de se satisfaire mutuellement. La libido est souvent dans la ligne de mire de l’endométriose. Comme par hasard le soir où votre chéri.e a envie de tester de nouvelles expériences sexuelles, votre corps n’est pas au rendez-vous. C’est à ce moment-là qu’il.elle doit être en capacité de comprendre que de votre côté, l’envie y est mais que votre corps ne suit pas. 

L’endométriose joue aux montagnes russes avec vous et votre libido s’effondre sans prévenir. Il s’en suit généralement un sentiment de culpabilité qui peut être intense. La peur la plus souvent exprimée par les endogirls est que leur conjoint.e choisisse de fuir plutôt que d’affronter l’endométriose ensemble. 

Pourtant, la seule chose dont on a besoin une endogirl, c’est d’être comprise et soutenue. Elle n’a pas demandé à vivre cette situation. D’ailleurs, vous êtes loin d’être seule dans votre combat contre cette foutue maladie. L’enquête Endovie a démontré que l’endométriose impacte la vie de couple et les relations amoureuses de 66 % des endogirls participantes. C’est juste énorme !

L’importance du dialogue dans le couple pour vivre avec l’endométriose

A partir du moment où le diagnostic d’endométriose est posé, plusieurs phases se succèdent dans la tête d’une femme. Les émotions telles que la colère, l’angoisse ou la frustration se bousculent. Il est primordial de réussir à extérioriser ce carrousel émotionnel. Votre corps subit des bouleversements majeurs. Les paroles de votre partenaire ou les vôtres n’ont pas de pouvoirs guérisseurs. Néanmoins, elles apportent du réconfort. 

Le soutien de votre partenaire par les mots et à travers le dialogue ont une force que l’on soupçonne à peine. De plus, il suffit parfois d’une attention pour égayer le quotidien. Par exemple, votre chéri.e pourrait avoir la bonne idée de vous préparer un bain chaud suivi d’un repas en amoureux pour vous détendre. 

Finir la soirée sur un massage aux huiles serait l’apothéose, c’est un placebo efficace. Votre partenaire ne manifeste pas spontanément ce genre d’attention ? Alors, glissez-lui subtilement le message. Il.elle finira par y prendre goût et les petites attentions pour vous faire plaisir lui viendront plus naturellement.

5 astuces pour améliorer ou rétablir la communication dans son couple

Vous avez peut-être déjà vécu des situations qui vous ont poussé à la réflexion sur votre couple et sur votre conjoint.e depuis que votre diagnostic a été posé ? Il est normal d’avoir des périodes de doutes. L’endométriose est un vrai chamboulement dans la vie de beaucoup de couples. Ce serait tellement simple s’il existait un mode d’emploi pour gérer sa vie de couple avec la maladie, mais il n’en est rien.  Toutefois, il est possible d’améliorer la communication dans son couple en appliquant les 5 astuces suivantes : 

1. Le dialogue

Vous ne vous sentez pas comprise par votre conjoint.e ? L’endométriose se vit de 1000 façons et à des degrés différents. N’ayez pas peur de vous exprimer. Vous pourriez être surprise du degré d’empathie et de tolérance que peut avoir une personne qui aime avec démesure. 

A ce sujet, l’enquête Endovie arrive à point nommé. Elle a mis en évidence que 40% des conjoints ressentent de l’inquiétude pour leur endogirl. 15% d’entre eux sont compréhensifs et 15 % ressentent de la compassion. Alors cuisinez votre conjoint.e et demandez-lui dans quelle catégorie il.elle se situe. Vous ferez un grand pas en avant et vous ouvrirez la discussion avec lui.elle en douceur.

En bref, il est parfois plus facile de se murer dans le silence plutôt que d’oser exprimer ses émotions et la maladie fait peur. Le dialogue est pourtant la clé vers une harmonie et une complicité dans votre couple. Il peut vous unir et vous rendre plus forts pour combattre cette foutue maladie. Votre conjoint.e ne dialogue pas ? Brisez ses silences en prenant les devants. 

2. Utiliser la communication non-violente

Vous avez les nerfs à fleur de peau et votre conjoint.e ne comprend pas vos réactions ? Elles sont pourtant justifiées. Il est temps d’inverser la vapeur et de réussir à instaurer une communication non-violente pour canaliser vos émotions communes. Le stress et les énervements à répétition peuvent prendre le dessus sur l’amour et le désir de l’autre. C’est ce qu’il faut éviter à tout prix. 

La sophrologie ou le yoga pourraient être une alternative intéressante pour vous aider à utiliser une communication non-violente. Vous adonner à ces pratiques tous les 2 pour vous apaiser ensemble, ce serait encore mieux. Votre partenaire peut aussi avoir besoin de mieux comprendre l’endométriose. S’il.elle développe ses connaissances à son sujet, il.elle serait en mesure de savoir comment réagir et comment vous soutenir pendant les périodes difficiles.

3. Impliquer son.sa conjoint.e

Votre conjoint.e n’imagine pas à quel point vous souffrez à cause de l’endométriose ? Il.elle serait pourrait mieux évaluer votre souffrance en vous accompagnant à une visite médicale ou à un examen. Vous pourriez également consulter un podcast sur l’endométriose, lire des articles ou consulter des études ensemble. Cette implication pourrait lui faire prendre conscience de la maladie qui s’est installée dans votre quotidien.

4. Consulter un thérapeute de couple

Si les mots sont difficiles à trouver et que le silence s’est installé dans votre couple, il est encore temps d’agir. Un thérapeute de couple vous apportera un œil extérieur sur votre couple. Il saura vous aider à poser les bons mots sur vos émotions communes. Le thérapeute de couple vous guidera pour réussir à entamer un dialogue constructif. 

5. Se faire aider par une sexothérapeute

Vous n’arrivez pas à concilier vie de couple et sexualité ? Une sexothérapeute peut vous aider. Elle vous apportera les réponses aux questions que vous vous posez. Dans le même temps, votre conjoint.e prendra conscience du fait qu’il est possible de faire l’amour différemment et de s’épanouir.

Vie sexuelle et endométriose : comment avoir du plaisir quand ça fait mal ?

Un rapport sexuel est un moment fort qui rapproche un couple. Ce moment d’intimité est unique à chaque fois. Toutefois, l’endométriose peut créer l’effet inverse sur votre vie sexuelle. Votre partenaire peut culpabiliser à l’idée de vous faire mal, il peut vite devenir maladroit.e ou se braquer. 

L’élément qui est déterminant lors des rapports sexuels d’une femme atteinte d’endométriose, c’est l’écoute de son corps. La pénétration vous fait mal ? Dans ce cas, pourquoi ne pas essayer d’autres plaisirs non douloureux ? Le plaisir peut être atteint de 1000 façons. En règle générale, la pénétration peut paraître indispensable pour atteindre le 7ème ciel. Néanmoins, elle ne doit pas être vécue comme une souffrance. Faire l’amour, c’est donner et partager le meilleur de soi. En bref, l’impact de l’endométriose sur le corps d’une femme est immense mais la force de caractère l’est tout autant. 

Dialogue constructif pour affronter l'endométriose dans le couple

En bref, il n’est pas toujours simple de savoir comment dialoguer quand la vie de couple est mise à rude épreuve face à l’endométriose. Croire en votre amour et entamer le dialogue pour exprimer vos émotions, c’est déjà faire un énorme pas en avant pour vous rapprocher de votre partenaire et retrouver votre complicité. 

Laisser un commentaire